L’intervention d’un expert d’assuré

Après un sinistre, on se retrouve souvent débordé par les événements et les problèmes. On fait face à plusieurs difficultés qui peuvent nous plonger dans une situation d’incertitude. Vous n’êtes pas paranoïaque si vous remettez en cause le dossier établi par l’expert mandaté par votre assureur. Pour vous rassurer et pour avoir un avis plus neutre et précis, vous pouvez contacter un expert d’assuré. Même si l’expert mandaté par votre compagnie d’assurance est professionnel, il peut arriver que vous ne soyez pas satisfait du niveau de remboursement qu’il a évalué en fonction des dégâts. Pour trouver un meilleur équilibre entre votre assureur et vous, vous pouvez faire appel à un expert d’assuré pour défendre au mieux vos intérêts.

L’intervention après un sinistre

Après le sinistre, l’expert d’assuré peut intervenir pour faire un suivi administratif de votre dossier auprès de votre compagnie d’assurance et c’est lui qui va vous représenter pour cette démarche. S’il trouve que l’expert mandaté a sous-évalué l’ampleur des dégâts, il peut contredire le dossier établi par celui-ci auprès de votre compagnie d’assurance. Son intervention lors de l’évaluation d’un dommage va permettre d’optimiser le montant de la demande d’indemnisation tout en respectant et défendant vos intérêts. Il peut être qualifié comme votre défenseur amiable et il mettra à votre disposition son expertise, son expérience et tout son actif pour favoriser la meilleure indemnisation possible, et ce, rapidement. Pour sa mission, il va se référer aux dégâts sur les lieux et aux clauses de votre contrat d’assurance pour arriver à un montant juste. Si vous le contactez, c’est pour défendre vos intérêts et son intervention a un prix qui est à votre entière charge. Il va vous facturer en fonction de l’indemnité que vous pourrez recevoir de votre compagnie d’assurance.

L’intervention avant un sinistre

Pour la plupart des cas, l’expert d’assuré intervient après un sinistre, mais vous pouvez également le contacter avant le sinistre. Pour ce cas, il va aider dans les déclarations contractuelles de capitaux. Dans leur jargon, les experts appellent cette intervention une expertise ou une estimation préalable. L’expert d’assuré va alors faire une synthèse où il notera un récapitulatif général de l’état des bâtiments et des matériels qui constituent la base des capitaux à déclarer pour un contrat d’assurance. Il fera également un état sur les pertes d’exploitation pour lequel il va étudier les garanties à souscrire en fonction de la simulation du sinistre maximum possible et du volume des éventuelles charges.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *