Jeunes conducteurs, comment minimiser ses frais d’assurance ?

Avec la multiplication des comparateurs d’assurance auto en ligne, on dit qu’il n’y a rien de plus facile que de se trouver une assurance pas cher. Cependant, ce n’est pas toujours le cas.Quand on n’a que 14 ans et qu’on souhaite s’initier à de la conduite accompagnée, seules quelques compagnies prennent le risque de couvrir la voiture. De même quelles offres sont si onéreuses que plusieurs intendants désistent. Mais avec de bonnes astuces, il est fort possible de minimiser sa prime d’assurance.

Une formule pas chère ?

Le malus étant une sanction légale, il est normal de galérer avant de trouver une assurance voiture qui sied à son pied. Quant au jeune conducteur, sa fougue fait de lui un amateur de grande vitesse. Et il n’y a rien de mal à cela. Le souci, c’est qu’avec son manque d’expérience, il risque de déraper à tout moment. Ces deux profils augmentent ainsi considérablement la probabilité qu’il y ait un accident de route dans un secteur. C’est pourquoi on leur propose une assurance automobile coûteuse.Cela concerne généralement la cotisation annuelle. Selon un magazine de l’assurance auto, certaines compagnies proposent tout de même une prime minimale à ces individus. Et beaucoup tombent dans le panneau puisqu’en contrepartie, ces offres apparemment intéressantes misent sur un montant élevé des franchises. La seule alternative pour une assurance auto pas cher est alors d’opter pour la formule « garantie au tiers ». Mais cela implique de redoubler d’attention en conduisant.

Comparer les offres des prestataires

Taper « Comparateur assurance auto » sur Google est un pas important vers la quête de son assurance pas cher. Et si un jeunot de 18 ans arrive à obtenir une offre « au tiers » à 987 euros en vue de couvrir sa Renault Clio Campus, c’est que ce n’est pas mission impossible. Internet est aujourd’hui inondé de ces outils. Bien sûr, certains moteurs seront plus efficaces que d’autres. Par ailleurs, les tarifs ne seront forcément pas similaires pour les mêmes voitures soumises aux mêmes garanties. Ce qui peut faire la différence dans son choix. Aussi, si s’inscrire comme conducteur secondaire permet d’éviter la surprime, on ne pourra pas s’évader continuellement de celle-ci. On y passera effectivement que ce soit maintenant ou dans cinq ans.

Choisir la bonne voiture

Plusieurs facteurs sont déterminants à l’élaboration du calcul d’une prime d’assurance. Parmi eux, on a la valeur, la taille ou bien la date de sortie de l’automobile qui fera l’objet d’une couverture. Et ce n’est pas tout. Plus l’engin sera puissant, plus les dégâts seront accrus. Cela explique pourquoi la cotisation annuelle d’une voiture au diesel est plus élevée que celle d’un véhicule qui marche uniquement à l’essence. Aussi, si twiner une voiture est tendance, elle reste proscrite dans la mesure où aucun assureur n’acceptera n’indemniser le véhicule modifié. Ainsi, si l’on désire être économe par rapport à son portefeuille, il serait réfléchi d’opter pour une voiture assez simpliste, moyennement puissante mais qui continue à tenir la route.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *